Soweto

C’est ici que commence mon histoire, dans les rues de Soweto, situé en banlieue de Johannesburg.

maisoboiteallumette  soweti-maisons

Soweto (le South Western Township) est un lieu marquant pour l’ensemble des Sud-Africains. Construit en 1951 pour répondre aux nouvelles lois de l’apartheid, l’espace est réservé aux résidents noirs qu’on chasse des villes. En 1976, à la suite de grandes émeutes, on parle du township partout dans l’actualité internationale.

Soweto-Fasion-Week

Dans les années 80, ce lieu devient le symbole de la résistance noire à l’apartheid. Aujourd’hui, on y retrouve encore l’ancienne maison de Mandela, transformée en musée. Les résidents de Soweto ressentent beaucoup de fierté pour leur communauté, malgré le fait que le taux de chômage y demeure élevé et que les abris de fortune fassent toujours partie du paysage.

soweto-madamesoyiso2

«Les gamins se déplacent rarement seuls, ici, comme si on apprenait très tôt dans ce pays qu’il n’y a pas de survie sans solidarité. En tournant le coin d’une rue, il nous arrive de temps à autre de croiser une bande de jeunes qui surgissent de nulle part, traversent la route et disparaissent de nouveau dans les profondeurs de Soweto. Leur cité ressemble à une immense plantation de petites maisons en briques rouges. Des maisons qui s’étendent à perte de vue dans un horizon plat…»

Publicités
Publié dans lieux | Laisser un commentaire

Mandela

Ma rencontre avec l’univers de ce grand homme a donné le ton au reste de mon séjour en Afrique du Sud. Un voyage intérieur inspiré par le chemin qu’il a parcouru, son long chemin vers la liberté, et qui sera porté au grand écran dès novembre prochain.

Mandela-telegraph

Son histoire est passionnante… Dans les années ’50, Mandela est un jeune avocat fougueux, impliqué dans la branche militaire du parti de l’ANC. Après avoir commandé des actes de sabotage à travers le pays, il se fait emprisonner. À partir de ce moment, une longue transformation s’opère… Il lui faudra patienter 27 années avant de retrouver sa vie d’homme libre. La journée de sa libération, l’activiste belliqueux n’est plus. Il a laissé sa place à un grand sage humaniste, qui saura guider son peuple vers une grande réconciliation nationale…

mandela-jeunemandela-vieux

Dès les premières pages du roman, je parle du regard de cet homme. Je raconte à quel point il est facile de lire sa transformation à travers celui-ci. Remarquez  la différence entre entre les yeux de Mandela jeune et ceux de Mandela devenu vieux…

Crédit photo : Telgraph /CNN

Publié dans personnages | Laisser un commentaire

L’électricité volée (le SECC)

Particulièrement actif au début des années 2000, un regroupement d’activistes a fait beaucoup de vagues dans Soweto. Ces « Robins des bois » volaient l’électricité à la compagnie privée chargée de l’approvisionnement dans le township pour la redistribuer aux  familles pauvres incapables de payer leurs factures. J’ai eu a chance d’assister à un «rebranchement» organisé par le SECC, le Soweto Electricity Crisis Comittee. Ci-dessous, un rassemblement de voisins autour d’un technicien en train de reconnecter une demeure.  Une scène illégale captée sur le vif, au grand jour…

SECC

« Les hommes commentent les gestes des techniciens en fumant des cigarettes pendant que les femmes, protégées du soleil sous de grands parasols colorés, se mettent à jour dans les histoires du quartier. Tous, on dirait qu’ils se sont rassemblés pour assister à un match de foot pendant que les enfants s’amusent à courir d’un bout à l’autre du terrain.

–       Vive l’opération lumière ! crie fièrement un petit qui s’arrête au milieu de sa course, en levant son pouce en l’air. »

Publié dans informations générales | 1 commentaire

L’apartheid

Voici en grande primeur (tadah !) des illustrations que j’ai dessinées dans les marges de mon roman pour résumer le concept de l’apartheid. Mais pour avoir plus de détails sur ce régime qui a divisé la nation sud-africaine entre 1948 et 1991, c’est ici.

illustration2illustration1

Publié dans informations générales | Laisser un commentaire

Johannesburg

Mon stage en Afrique du Sud a commencé dans la plus grande ville du pays, Johannesburg. Mon premier vrai dépaysement en arrivant là-bas ? Mon rapport au danger. J’ai dû apprendre à développer des réflexes auxquels je n’étais pas habituée… Comme ne jamais me déplacer seule à partir du coucher du soleil et ne jamais sortir avec une carte de crédit ou débit, mais avec un peu d’argent dans les poches. De cette façon, ça évite de tout perdre si on se fait attaquer.

joburgjoburg2

Là-bas, j’ai habité dans le quartier Yeoville. Un quartier qui abritait des ouvriers blancs pendant l’apartheid et qui s’est transformé en un lieu multi-ethnique par la suite. Aujourd’hui, Yeoville est un quartier dynamique, effervescent et dans lequel vivent plusieurs artistes. C’est d’ailleurs à cet endroit que j’ai rencontré Thebo.

yeoville yeoville2

« Aujourd’hui, Yeoville se remplit chaque jour de vendeurs itinérants qui racontent aux passants, inlassables, pourquoi leurs bananes, leurs cigarettes ou leurs canettes de boissons gazeuses sont meilleures que celles du concurrent. Mais les perles de ce faubourg coloré, ce sont ces femmes africaines qui se baladent l’après-midi avec leur enfant dans le dos, enroulé dans une serviette de bain nouée au milieu de leur poitrine généreuse.»

Publié dans lieux | Laisser un commentaire

Thebo

Voici Thebo, qui prend une pause dans les montagnes Drakensberg. Le poète et musicien de Johannesburg est un adepte du Carpe Diem… Il m’a appris à déguster des petits moments de vie comme on mange des bonbons.

theboDans le roman, à quelques reprises, Thebo cite des vers de poèmes de son cru.  En réalité, j’ai triché un peu. J’ai repris ces passages du recueil « Timbilia, a journal of onion skin poetry », créé par Vonani Bila.

Publié dans personnages | Laisser un commentaire

La nation arc-en-ciel

La nation arc-en-ciel est un concept inventé par l’archevêque Desmond Tutu pour illustrer son rêve de vivre un jour dans société multi-ethnique au sein de laquelle tous seraient égaux et vivraient en harmonie… Un rêve porté également par Mandela qui, une fois devenu le premier président noir du pays, s’est empressé de mettre en place une des constitutions les plus libérales au monde.

arc-en-ciel  drapeau-afrique-sud

« Pendant un moment, je reste ainsi à observer les autres en retrait, avec cette impression d’avoir été projetée dans un vieux rêve de Mandela. Des Noirs, des Blancs et des Indiens se sont réunis dans la même pièce, au sein d’une atmosphère intime, où quelques rires tranquilles se mêlent à la mélodie d’une guitare. Combien d’années, combien d’espoirs floués et de combats perdus avant d’atteindre cette liberté, toute simple, de partager un repas entre amis de races différentes ? »

arc-en-ciel-2

Crédits photos : l’acte à la loupe

Publié dans informations générales | Laisser un commentaire